Médecin-Chef Nazi

Publié: septembre 26, 2013 dans Articles / Press / Grèce
securedownload
« L’Hôpital Psychiatrique d’Athènes a la sinistre originalité d’avoir comme Médecin-Chef d’un de ses 9 départements une personne qui se déclare ouvertement favorable au nazisme. Ce médecin a été nommée dans cette fonction directement par le Conseil d’Administration de l’établissement »
C’est ce que dénonce dans un courrier le médecin-psychiatre Dr Théodoros Mégaloéconomou,  connu en Grèce et au-delà pour ses combats en faveur des droits des malades mentaux et pour la réforme de la psychiatrie en Grèce.

« Il ne s’agit pas d’un simple sympathisant, victime de sa propre naïveté. Il existe des vidéos qui attestent de sa présence à des meetings d’Aube Dorée, en sa qualité de candidat du parti néofasciste aux dernières municipales grecques, meetings où l’on fait le salut nazi. Il existe aussi ses communications sur internet et ses interventions sur certaines chaînes de télévision (non recommandables) dans lesquelles il fait des éloges exaltés d’Aube Dorée et de la junte »
« Il ne faut pas oublier » ajoute le Dr Mégaloéconomou « que cette formation nazie a pris position, à travers certains de ses députés et porte-paroles, en faveur de la stérilisation et de l’euthanasie des malades mentaux et des handicapés. Comment est-ce donc concevable qu’un partisan de telles idées soit Médecin-Chef d’un service de psychiatrie ? »
Le Dr Mégaloéconomou dénonce encore qu’il y a dans cet Hôpital un circuit de fabrication de certificats médicaux, pour appuyer  un nombre inconnu de demandes d’autorisation de port d’arme, circuit qui échapperait  à toute transparence et à toute légalité. Le CA de l’établissement a procédé, mais avec un an de retard et sans méthode efficace, à une enquête pour tenter d’éclaircir cette sombre affaire. Le ministère grec de la santé se chargera-t-il de cette affaire ?
Le courrier du docteur se clôture de la manière qui suit :
« Si la prochaine agression d’Aube Dorée se faisait avec une arme à feu nous, tous qui travaillons à l’Hôpital Psychiatrique d’Athènes, serions hantés par la question : quel  médecin a rédigé le certificat qui aurait autorisé le port d’arme par l’agresseur ? »
Traduction : Emmanuel Kosadinos, psychiatre

Les commentaires sont fermés.