Archives de la catégorie ‘Communiqués -Déclarations’

source : http://ergasianet.gr, Mardi 4 octobre 2016
Téléchargez le document en pdf ici, traduction : Manolis Kosadinos

Formation syndicale META(1) des travailleurs de la Santé : le jeudi 6 octobre nous faisons grève et nous manifestons

Contre les politiques dictées par les mémorandums qui détruisent la Santé Publique

athina-karavani-igeias-gennimatasLe gouvernement de SYRIZA-ANEL après le vote parlementaire pour le 3e mémorandum, ratifié en accord avec les autres partis pro-mémorandum, en continuant à délivrer des lettres de créance aux créanciers et à la Troïka, applique des politiques dures contraires aux intérêts du peuple et des travailleurs. Ayant subi une mutation complète il applique scrupuleusement les politiques néolibérales en marchant sur le chemin tracé par les gouvernements pro-mémorandum précédents.

(suite…)

en bas en grec / traduction Michel Bach

αφισα 30.6.1 εκδοχη2INITIATIVE DES DISPENSAIRES ET PHARMACIES SOLIDAIRES

EN VUE D’UNE MOBILISATION DEVANT LE MINISTERE DE LA SANTÉ

Jeudi 30 juin 2016, 23 heures 30

Six ans de memoranda successifs, entraînant des coupes sans précédent dans le système des services de santé, ont conduit à leur anéantissement, au sens propre du terme. Le troisième memorandum, le pire, qui a été signé et a commencé à être mis en place par le gouvernement actuel, en lien avec le fameux mécanisme de la «pince coupante», qui ne fera aucune différence entre salaires, retraites, Education ou Santé dans l’incessante poursuite des coupes budgétaires (quand le déficit dépassera les lignes permises que fixent les créanciers usuriers de l’UE et du FMI), conduit avec une précision mathématique à la poursuite de l’agonie du Système National de Santé déjà au bord du gouffre.

(suite…)

 en bas en grec / traduction en français Sylvie Herold

COORDINATION DES ASSEMBLEES DES DISPENSAIRES/PHARMACIES SOCIAUX AUTOGERES

Les dispensaires/pharmacies sociaux et solidaires autogérés ont été créés ces dernières années en tant que réponse du mouvement social, émanant de la base, face à l’écroulement général du système de santé – qui était déjà en état de décomposition – dû à l’imposition des mémorandums successifs ; beaucoup de ces dispensaires s’efforcent en priorité de créer une alternative radicale dans le domaine de la santé, allant dans le sens de l’auto-organisation. Les mémorandums ont eu des conséquences tragiques pour la santé et la vie de tous (et surtout des couches sociales les plus pauvres), conséquences qui ne cessent de s’aggraver.

La conjonction des coupes budgétaires brutales dans le secteur de la santé et de l’effondrement du niveau de vie (alimentation de mauvaise qualité, voire réduite au minimum, privation d’électricité, de chauffage, etc.) a causé l’augmentation du nombre de décès la plus dramatique de l’après-guerre : en 2009-2014, 33500 morts de plus que durant les cinq années précédentes. Le problème de la multiplication constante du nombre de personnes non assurées (que viennent rejoindre de plus en plus de personnes « assurées », désormais incapables de faire face aux dépenses occasionnées par leur traitement, quel qu’il soit) a été traité par un dispositif législatif qui constitue une véritable bouffonnerie et tourne en dérision toute idée de « politique de santé ». Il s’agit du « programme parallèle », soit un peu moins qu’un cachet d’aspirine face aux conséquences de la destruction systématique du système de santé, entreprise par l’actuel gouvernement lui-même avec le « programme central », également de son cru, qui consiste à appliquer les mémorandums.

(suite…)

source   en bas en grec

ika-1000Athènes, le 16 juin 2016

Monsieur le Ministre,

Par cette lettre, je vous présente ma démission du poste de sous-directeur de l’IKA-ETAM, poste auquel j’ai été nommé par le premier gouvernement Syriza il y a à peu près un an, avec la charge de contribuer à l’amélioration du système d’assurance maladie du pays. 

Un an après je ne peux pas rester à ce poste, car il s’agit d’un poste d’administration d’état, et non d’un poste politique ou partidaire, à cause de mes profondes divergences avec la politique menée dans le domaine de l’assurance sociale.

(suite…)

Téléchargez le communiqué ici 

COMMUNIQUÉ COMMISSION PSY SOINS ACCEUIL

source / traduction grecque en bas

5e rencontre nationale des Dispensaires et Pharmacies Sociaux Solidaires (DPSS) 

Résolution sur l’accord UE – Turquie relatif aux réfugiés

Les conclusions du Conseil Européen (datées du 16-17 mars) relèvent d’une politique inacceptable. Une politique qui viole la Convention de Genève relative au statut des réfugiés, qui légalise la fermeture des frontières, qui crée un cordon sanitaire visant à protéger les pays du centre de l’Europe. Une politique qui transforme la Grèce en un énorme ghetto, en un territoire de répression croissante à l’égard des réfugiés et migrants. Cette politique va accentuer la misère aussi bien des Grecs que des réfugiés. (suite…)

en grec ci-dessous

5e Rencontre nationale des Dispensaires et Pharmacies Sociaux Solidaires (DPSS)

avril 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La nécessité qui nous a fait naître reste intacte


affiche_5e_rencontre_nationale_dssA.
 Nous, DPSS, collectifs luttant pour préserver la vision d’un système de santé public, gratuit et sans exclusion, nous ne pouvons aujourd’hui ni rester en silence ni tolérer notre instrumentalisation de la part du gouvernement.

Nous sommes des structures autogérées qui pratiquent la démocratie directe et fonctionnent de manière anti-hiérarchique. Pendant cinq ans, nous sommes la preuve vivante d’une communauté qui montre ce dont les gens sont capables quand ils coopèrent à égalité, dans une perspective de résistance, de création collective et de solidarité concrète. Pendant toutes ces années, ayant comme seul appui la société, nous avons mené un combat en toute indépendance pour réduire la morbidité des pauvres, empêcher la mort des exclus, défendre la santé comme un bien public et marcher sur le chemin de l’émancipation sociale.

(suite…)

Respondendo ao apelo do “Coletivos Solidariedade França Grécia para a Saúde” e da “Associação Bretanha Grécia Solidariedade Saúde”, mais de 80 pessoas de 23 coletivos locais vindo de mais de 20 cidades e departamentos*,  reuniram-se no dia 20 de Fevereiro de 2016, para um primeiro balanço sobre a solidariedade para com os dispensários sociais gregos e para com a luta do povo grego contra as políticas de austeridade impostas pela União Europeia e implementadas pelas autoridades gregas.

Estavam presentes neste encontro os representantes das seguintes instituições: Federação Nacional dos Centros de Saúde; Sindicato Nacional do Ensino Superior-FSU, Solidários; Sindicato Nacional dos Cirúrgicos-dentistas dos Centros de Saúde; Sul Saúde Sociais; União Sindical da Psiquiatria; União Sindical dos Centros de Saúde; Coordinação Nacional dos Comités de defesa dos Hospitais e maternidades de proximidade; Tranform ! Europa, Juntos, PCF.

(suite…)

Απαντώντας στο κάλεσμα της συλλογικότητας «Αλληλεγγύη Γαλλίας Ελλάδας για την Υγεία» («Solidarité France Grèce pour la Santé») και της ένωσης πολιτών «Αλληλεγγύη Βρετάννης-Ελλάδας για την Υγεία» Bretagne Grèce Solidarité Santé»), πάνω από 80 άτομα και 23 τοπικές συλλογικότητες από 20 και πάνω πόλεις και γεωγραφικά διαμερίσματα (*), συναντήθηκαν στις 20 Φλεβάρη 2016 στο Παρίσι για να κάνουν απολογισμό της αλληλεγγύης προς τα κοινωνικά ιατρεία της Ελλάδας και προς τον αγώνα του ελληνικού λαού ενάντια στις πολιτικές λιτότητας που επιβάλλει η Ευρωπαϊκή Ένωση και που οι ελληνικές αρχές υλοποιούν.

Μαζί με τις συλλογικότητες αλληλεγγύης ήταν παρόντες – και συμμετείχαν στις εργασίες της συνάντησης –εκπρόσωποι από γαλλικά συνδικάτα (Fédération nationale des centres de santé, Syndicat national de lenseignement supérieurFSUSolidairesSyndicat national des chirurgiensdentistes des centres de santé, Sud Santé-SociauxUnion syndicale de la psychiatrieUnion syndicale des centres de santé) και από γαλλικές πολιτικές οργανώσεις (Transform Europe, Ensemble, PCF)

(suite…)