Séné. Ils collectent des médicaments pour les dispensaires grecs

Publié: janvier 22, 2016 dans Articles / Press / Grèce

source

Cet automne à Athènes, Patrick Dubreil, président du Syndicat de la médecine générale, et Antonin Mathieu, jeune médecin, ont rencontré Sofia Tzitzikou, pharmacienne, pour évaluer les besoins. | Ouest-France

Cet automne à Athènes, Patrick Dubreil, président du Syndicat de la médecine générale, et Antonin Mathieu, jeune médecin, ont rencontré Sofia Tzitzikou, pharmacienne, pour évaluer les besoins.

Depuis huit ans, des dispensaires ont été mis en place pour faire face à la crise sanitaire et sociale grecque. Une collecte aura lieu les vendredi 29 et samedi 30 janvier.
Quelles sont les missions de ces dispensaires ?

Les Dispensaires et pharmacies sociaux et solidaires (DPSS) ont été mis en place par des militants associatifs et des organisations syndicales en Grèce. Ils procurent des soins médicaux gratuits et des traitements médicamenteux à toutes les personnes qui sont privées de couverture sociale ou ne disposent pas des moyens financiers pour se soigner. Les équipes des dispensaires militent également pour un système de santé publique de qualité et accessible à tous..

Qui sont les bénéficiaires ?

Tout d’abord, les 30 % de la population qui se retrouvent sans droits. Un Grec qui perd son emploi est indemnisé pendant un an, ensuite, il n’a plus aucun revenu et perd tout droit à se faire soigner. Les personnes aux très faibles ressources peuvent également y accéder. Sans oublier les réfugiés, estimés à 600 000 dans le pays en 2015.

Quels sont les besoins ?

Des fournitures pour les soins : pansements, seringues, gants stériles, poches urinaires, matériel d’auscultation, mais aussi thermomètres, tensiomètres, lecteur de glycémie, pèse-personnes, ainsi que des gros appareils, jouets pour les enfants.

Quant aux médicaments, ils doivent avoir au minimum trois mois de validité. Les liquides ne doivent pas être entamés. Les produits réfrigérés et les produits calmants ne sont pas acceptés.

Les DPSS ont aussi besoin d’argent pour faire face à des contraintes logistiques, tels que le transport et le stockage des médicaments.

Les rendez-vous à noter

L’association Bretagne Grèce solidarité santé sera présente toute la durée du forum social, y compris à Theix-Noyalo et Saint-Nolff, mardi 26 janvier, ainsi qu’à Muzillac, jeudi 28. Samedi 30, la collecte s’effectuera sur le stand, à la cantine municipale de Séné.

Contact :www.dispensairesgrecs.blogspot.fr Pour tous renseignements sur le Forum social : tél. 02 97 42 58 24, http://www.fsl56.org ou http://www.facebook.com/fsl56

________

commentaires
  1. BERNARD COQU COQU dit :

    BRAVO LES BRETONS. Si toutes les régions françaises pouvaient être aussi efficaces et engagées ??,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s